image de héros de menu

L'humanisation des robots et la robotisation de la personne humaine

Ce document s'ouvre sur une introduction de la Fondation Caritas in Veritate et contient toutes les déclarations du Saint-Siège à l'ONU sur les robots tueurs.

Une dure réalité de l'histoire, et des armes en particulier, est que la fascination pour les développements rapides de la science et de la technologie a souvent dépassé les développements réfléchis de la responsabilité humaine, des valeurs, de la conscience et du droit international humanitaire que de tels progrès devraient prendre en compte. Le cas des systèmes d'armes létales autonomes (LAWS) ne fait pas exception. Il a été avancé que cela pourrait très bien être une « révolution dans les affaires militaires » (RMA), avec des risques respectifs de changer fondamentalement la nature des conflits. Pour ces raisons et afin de comprendre l'étendue et la gravité des enjeux éthiques fondamentaux et de leurs implications, il est de la plus haute importance d'enrichir le débat sur l'autonomie dans ses diverses applications et dans tous les segments de notre société. L'un des objectifs de cette publication est de provoquer un débat pour développer une position éclairée afin d'établir une compréhension commune du sujet.

La publication originale peut être trouvée ici.

...pour une machine, une personne humaine, comme tout le reste, n'est qu'un ensemble de nombres, n'est qu'un être parmi d'autres, interchangeable, et objet d'application de certaines règles ou protocoles. Or c'est précisément là l'« inhumain » : la délégation de pouvoirs à des machines autonomes nous met sur la voie de la négation, de l'oubli ou du mépris des caractéristiques essentielles propres aux personnes humaines.

La Fondation Caritas In Veritate

Texte alternatif de l'image
Icône de points SKR

Arrêtez les robots tueurs

Abonnez-vous

Tenez-vous au courant des derniers développements du mouvement Stop Killer Robots.

Abonnez-vous