image de héros de menu
AOAV IGw AWS FINAL 150ppi_LR

Notre campagne et appel à l'action

AOAV IGw AWS FINAL 150ppi_LR

Le 23 avril, une conférence de presse a eu lieu au Frontline à Londres pour lancer publiquement la Campagne pour arrêter les robots tueurs. Dans sa première déclaration publique, la campagne a appelé à une action urgente pour interdire à titre préventif les armes robotiques mortelles qui seraient capables de sélectionner et d'attaquer des cibles sans aucune intervention humaine.

La Campagne pour arrêter les robots tueurs est une coalition internationale coordonnée d'organisations non gouvernementales concernées par les implications des armes entièrement autonomes, également appelées « robots tueurs ». Il appelle à une interdiction préventive et complète du développement, de la production et de l'utilisation d'armes entièrement autonomes. L'interdiction devrait être réalisée par un traité international, ainsi que par des lois nationales et d'autres mesures.

La Campagne pour arrêter les robots tueurs estime que les humains ne devraient pas déléguer la responsabilité de prendre des décisions mortelles aux machines. Il a de multiples préoccupations morales, juridiques, techniques et politiques avec la perspective d'armes entièrement autonomes.

Le rapporteur spécial des Nations Unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires du Haut-Commissariat aux droits de l'homme, le professeur Christof Heyns, doit remettre son rapport sur la robotique autonome mortelle à la deuxième session du Conseil des droits de l'homme à Genève, à partir de mai 27, 2013. Le rapport devrait contenir des recommandations pour l'action du gouvernement sur les armes entièrement autonomes.

La Campagne pour arrêter les robots tueurs comprend plusieurs organisations non gouvernementales (ONG) associées aux efforts fructueux visant à interdire les mines terrestres, les armes à sous-munitions et les lasers aveuglants. Ses membres ont collectivement un large éventail d'expertise en robotique et science, aide et développement, droits de l'homme, désarmement humanitaire, droit international et diplomatie, et autonomisation des femmes, des enfants et des personnes handicapées. La campagne construit un réseau mondial de contacts avec la société civile.

Le Comité de pilotage est le principal organe de direction et de prise de décision de la Campagne pour arrêter les robots tueurs. Il est composé de cinq ONG internationales – Human Rights Watch, International Committee for Robot Arms Control, Nobel Women's Initiative, Pugwash Conferences on Science & World Affairs et Women's International League for Peace and Freedom – et de quatre ONG nationales qui travaillent à l'échelle internationale : Article 36 (Royaume-Uni), Association for Aid and Relief Japan, Mines Action Canada et IKV Pax Christi (Pays-Bas).

La Campagne pour arrêter les robots tueurs a été créée par des représentants de sept de ces ONG lors d'une réunion à New York le 19 octobre 2012. Il s'agit d'une coalition inclusive et diversifiée ouverte aux ONG, aux groupes communautaires et aux associations professionnelles qui soutiennent l'appel de la campagne pour un interdire et sont disposés à entreprendre des actions et des activités à l'appui des objectifs de la campagne. La coordinatrice initiale de la campagne est Mary Wareham de Human Rights Watch.

Pour plus d'informations, voir:

Marie

Texte alternatif de l'image
Icône de points SKR

Arrêtez les robots tueurs

Rejoignez-nous

Tenez-vous au courant des derniers développements du mouvement Stop Killer Robots.

Rejoignez-nous